retour

Le dragon et Mélusine

Et là ci-dessus, contemplons ces deux merveilleuses petites sculptures, un dragon mâle, le soufre, et une femme au corps finissant par une queue d’écailles, Mélusine, elle nous rappelle notamment le lait de l’a-mer offert par sa poitrine généreuse, elle est eau, donc mercurielle. Sa chevelure longue et ondoyante s’élève spirituellement comme l’esprit le fait dans le ballon de l’alchimiste.

Extrait « Rouen symbolique – Rouen alchimique » p.112

retour

Rouen Alchimique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *